L'eau, notre métier

Vous êtes ici : Roannaise de l'eau >

Actualités

+Formation gestion des eaux pluviales

Membre actif du Graie depuis plusieurs années, Roannaise de l’Eau développe une démarche de gestion alternative des eaux pluviales urbaines en roannais. Les deux structures ont co-construit une formation dédiée, à destination des collectivités, bureaux d’études, paysagistes, architectes...

D’une durée de deux jours, la formation «Gérer les eaux pluviales à la source dans vos projets d’aménagement» s’adresse aux collectivités, aux bureaux d’études et aux paysagistes. Cette formation s'est déroulée courant novembre au Centre Technique de Roannaise de l’Eau, véritable site modèle en matière de gestion des eaux de pluie. Elle s’appuie sur les travaux d’acteurs scientifiques et opérationnels du Graie qui oeuvrent depuis plus de 30 ans pour mieux comprendre et mieux gérer les eaux pluviales en milieu urbain.

La gestion « traditionnelle » des eaux de pluie remise en cause

9905585540_287_formation-graie-.jpg

Les eaux de pluie qui ruissellent sur les surfaces imperméables, (routes, parkings, trottoirs, toitures) ont longtemps été collectées en réseau unitaire, c’est à dire avec les eaux usées issues des activités domestiques (sanitaires, vaisselle par exemple) et industrielles. Elles sont ensuite épurées en station de traitement pour être rejetées sans risque dans le milieu naturel. Or en cas de fortes pluies, les réseaux peuvent déborder. Une partie du mélange des eaux usées et pluviales est donc directement rejetée au milieu naturel sans avoir été dépolluée. Cette gestion par le «tout tuyau» trouve aujourd’hui ses limites, notamment en raison de l’accroissement des phénomènes météorologiques violents et de l’accroissement de l’urbanisation.

Développement une nouvelle culture urbaine de l’eau

A Roanne, 20 % des effluents ne sont pas traités par temps de pluie. La réglementation impose de descendre à 5 % à l’horizon 2025 afin de limiter l’impact des polluants sur nos milieux aquatiques. Roannaise de l’Eau a ainsi décidé depuis 2009 de mettre en place une politique de gestion intégrée des eaux pluviales. Il s’agit de limiter au maximum le ruissellement de ces eaux en réduisant les surfaces imperméabilisées pour permettre à l’eau de s’infiltrer là où elle tombe.

Pour respecter la réglementation une objectif a été fixé dans le nouveau schéma directeur assainissement: déconnecter et/ou désimperméabiliser 32 hectares de surfaces imperméabilisées sur 10 ans. Le recours aux techniques alternatives est privilégié chaque fois que cela est possible. Car même si la mise en séparatif des réseaux constitue également une solution, elle est plus onéreuse et ne contribue pas à la réduction du ruissellement des eaux pluviales. Or, tout ce qui pourra être infiltré ou restitué au plus près de la chute de la goutte d’eau sera bénéfique pour demain.

Par ailleurs, tout est mis en oeuvre pour que les Plans Locaux d’Urbanisme des communes du territoire imposent l’infiltration des pluies pour tous les projets d’urbanisation neufs. Par ces préconisations et prescriptions, mais aussi au travers de ses propres chantiers, Roannaise de l’Eau entend bien généraliser cette démarche de manière collective.