L'eau, notre métier

Vous êtes ici : Roannaise de l'eau >

Actualités

+Engagement partenarial avec la Trésorerie

Daniel FRECHET, Président de Roannaise de l’Eau, Joaquin CESTER, Directeur Départemental des Finances Publiques et Denis GUEDON, Chef des services comptables de la Trésorerie de Roanne Municipale, ont signé ce jour une convention de partenariat permettant de renforcer la coopération entre les deux structures.

La convention

Cette convention a pour objet d’optimiser le recouvrement des recettes de Roannaise de l’Eau et de mettre en oeuvre la sélectivité de l’action en recouvrement. 
En effet, compte tenu du caractère industriel et commercial de Roannaise de l’Eau, ses recettes doivent être suffisantes pour faire face à l’ensemble des dépenses d’exploitation et financer les dépenses d’investissement. Il est donc primordial, pour garantir ce bon équilibre budgétaire, que le niveau des impayés demeure le plus bas possible.

Afin d’y parvenir, un véritable partenariat est développé, fondé sur l’implication des acteurs et portant sur 3 axes, avec pour chacun des engagements réciproques :

Axe 1 : Optimisation de la facturation : respecter les plannings de facturation, mettre en place des traitements automatisés...

Axe 2 : Politique sélective des poursuites : déclencher des poursuites selon des seuils prédéfinis, mise en place d’un suivi pour les dossiers à enjeux...

Axe 3 : Politique concertée de recouvrement : notamment définir la démarche et les conditions d’admission en non valeur (créances irrécouvrables).

Rappelons que la Trésorerie de Roanne Municipale est un partenaire majeur de Roannaise de l’Eau. Elle gère, pour le compte du Syndicat, les recettes et les dépenses (vérification de la régularité des dépenses, encaissement des paiements de factures, etc.).

2 structures, 2 rôles distincts et complémentaires

Roannaise de l’Eau établit les factures suite à la relève des compteurs et en cas de travaux ou de prestations (création de branchement par exemple).

La Trésorerie est chargée d’en assurer le recouvrement, c’est à dire le règlement de ces factures par les usagers. A ce titre, c’est elle qui engage les poursuites et fait appel aux Huissiers de Justice en cas de non paiement. C’est également la Trésorerie qui a la possibilité d’accorder des facilités de paiement aux usagers.

+Observatoire de la commande publique

Le 27 novembre dernier, Roannaise de l'Eau a participé à l'observatoire de la Commande Publique à Saint-Etienne, organisé par la Fédération du BTP de la Loire et par la Direction Départementale des Territoires, en présence des maîtres d'ouvrages publics et de la DIRECCTE (Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l'Emploi).

Cette rencontre a permis d'aborder la conjoncture actuelle sur l'activité dans le domaine du BTP dans la Loire. Les données fournies pour l'année 2018, confrontées à celles de 2017, montrent une reprise d'activité dans le domaine du BTP.

Par ailleurs ce fut l'occasion de faire un bilan sur l'application de la Chartes de Bonnes Pratiques entre les maîtres d'ouvrages publics et la Fédération du BTP, notamment signée par Roannaise de l'Eau. En savoir plus

2914885362_226_img_4783.jpg

+Salon des Maires

Le Salon des Maires et des Collectivités Locales réunit actuellement tous les grands acteurs de la commande publique avec l’ensemble de leurs partenaires. Cette manifestation offre aux décideurs de l’achat public les réponses et solutions concrètes aux problématiques rencontrées dans l’exercice quotidien de leurs missions.

Lors d'un atelier sur l'optimisation de la gestion de l'eau, Roannaise de l'Eau a été présentée comme référence pour sa gestion exemplaire du cycle de l'eau et notamment des eaux pluviales, aux côtés de la FNCCR.

2640119016_224_20181120-salon-des-maires.jpg

+Assises de l'eau : s'adapter aux changements climatiques

Face aux sécheresse et aux inondations récurrents, la question du changement climatique et de la ressource en eau est plus que jamais primordiale : comment les territoires et l’ensemble des acteurs vont-ils s’adapter ? Le 15 novembre dernier, les Assises de l’eau ont rassemblé plus de 700 acteurs de l'eau en France autour de cette question. Roannaise de l'Eau était ainsi présente pour contribuer aux échanges.

Cet événement permet d'exposer les principes et les priorités qui permettront aux territoires de mieux s’adapter au changement climatique et à ses conséquences sur l’eau et son utilisation.
Il est aujourd'hui nécessaire d’adapter nos usages pour les rendre compatibles avec ces évolutions. 

4961844067_223_img_2947.jpg

+Sécheresse : limitation de certains usages de l'eau

Le Préfet de la Loire a pris un arrêté, le 11 septembre dernier, portant sur la limitation provisoire de certains usages de l'eau : accéder à l'arrêté ici.
Cette mesure a pour objectif de prévenir toute pénurie des ressources en eau, compte tenu de la sécheresse actuelle afin notamment de préserver la santé, l'alimentation en eau potable, l'alimentation en eau du bétail et les écosystèmes aquatiques.

Les communes concernées

Les 12 communes gérées par Roannaise de l'Eau pour la compétence Eau potable sont concernées par cet arrêté.

En effet, Mably, Le coteau, Pouilly les Nonains, Renaison, Riorges, Roanne, St Alban les Eaux, St Haon le Châtel, St Haon le Vieux, St Léger sur Roanne, St Rirand et Villerest sont classées en alerte.

Des usages restreints

Cet arrêté prévoit des mesures de limitation des usages de l'eau en fonction du seuil de sécheresse retenu.

A titre d'exemple, en situation d'alerte, sont interdits :
- l'arrosage des pelouses,
- celui des jardins potagers, plantations arborées, des massifs fleuris entre 10h et 18h,
- le lavage des véhicules hors des stations professionnelles, sauf pour les véhicules ayant une obligation sanitaire ou technique,
- le remplissage, la remise à niveau, le renouvellement de l'eau des piscines privées à usage familial.
 

Ces restrictions s'appliquent à l'eau issue des puits, rivières, sources et nappes souterraines.
Ainsi, l'utilisation de l'eau en provenance de nos barrages (Renaison) et qui arrive via nos réseaux publics de distribution à votre robinet n'est pas concernée par ces mesures de limitation ou suspension.