L'eau, notre métier

Vous êtes ici : Roannaise de l'eau >

Actualités

+Contrôle annuel des barrages

Des essais de vannes vont être effectués sur les barrages du Chartrain et du Rouchain, situé à Renaison, le jeudi 13 juin. Le niveau d’eau de la rivière Le Renaison risque d’augmenter.

Un contrôle technique de sécurité sera réalisé par la DREAL (Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement). L’objectif est de contrôler les organes de sécurité des barrages afin de vérifier leur bon fonctionnement pour assurer la sécurité publique. Les essais porteront notamment sur les vannes de vidange de fond. Leur ouverture occasionnera un débit plus important dans la rivière Le Renaison, à l’aval du barrage. 

Il est fortement recommandé de ne pas s’aventurer aux abords de la rivière Le Renaison car son niveau risque de monter subitement.

Roannaise de l’Eau vous remercie de votre compréhension.

+2021 : un nouveau projet de fusion à l'étude

Roannaise de l’Eau étudie actuellement la mise en oeuvre d’une éventuelle fusion avec le syndicat d’eau potable Rhône Loire Nord pour le 1er janvier 2021.

1945069009_275_calendrier.jpg

La loi NOTRe impose le transfert de la compétence eau potable à l’agglomération pour les communes situées dans son périmètre au 1er janvier 2020.

Roannaise de l’Eau a récemment annoncé sa fusion avec 3 syndicats d’eau potable situés sur le territoire de Roannais Agglomération au 1er janvier 2020 (la Teyssonne, l’ISABLE et St André d’Apchon-Arcon). 

Cependant, 8 communes, actuellement gérées par le syndicat Rhône-Loire-Nord, sont situées sur cette même agglomération qui peut décider de les récupérer au 1er janvier 2021 et, parallèlement, transférer la compétence à Roannaise de l’Eau.
Dans ce contexte, plutôt que de retirer ces 8 communes de Rhône Loire Nord, ce dernier ainsi que Roannaise de l’Eau envisagent une fusion de leurs syndicats au 1er janvier 2021.

Ce projet de fusion présente deux avantages convainquants :

1. Sécurisation de la ressource en eau
Chaque syndicat possède une ressource forte : les barrages à Renaison pour Roannaise de l’Eau et un captage à Commelle-Vernay pour Rhône Loire Nord. Le regroupement des deux syndicats leur permettrait une véritable sécurisation par l’addition de ces ressources complémentaires.

2. Baisse du prix de l’eau
Sans générer d’augmentation (liée aux fusions) pour les communes déjà adhérentes à Roannaise de l’Eau, les communes qui intégreraient notre syndicat verraient, à terme, leurs tarifs diminuer. En effet, à ce jour, Rhône Loire Nord applique des tarifs 83% plus élevés que Roannaise de l’Eau.

Etude de faisabilité

image gauche

Une étude de faisabilité sera lancée en mai 2019 afin d’appréhender les éventuelles conséquences techniques et financières d’une telle fusion.

Le bilan de cette étude sera présenté durant l’été, pour une décision des élus avant la fin de l’année 2019.

+2020 : Projet de fusion de 4 syndicats d'eau potable

En décembre 2018, Roannaise de l’Eau, le Syndicat des Eaux de la Teyssonne, le Syndicat des Eaux Saint André d’Apchon-Arcon et le Syndicat des Eaux de l’ISABLE ont voté la fusion des quatre syndicats d’eau potable au 1er janvier 2020.

La loi NOTRe du 7 août 2015, portant sur la nouvelle organisation territoriale de la République a incité les syndicats d’eau potable roannais à se réorganiser dans le cadre de la gestion de leur compétence.
Ainsi, après deux ans de réflexion et d’échanges, les élus de quatre syndicats roannais ont décidé de mutualiser leurs moyens et d’appréhender la gestion de l’eau de manière globale sur les bassins versants roannais, tout en maintenant et développant un service public de proximité.

UN PROJET DE FUSION POUR UNE GESTION DE L’EAU COHERENTE

Leur fusion répond pleinement aux enjeux liés à l’eau en roannais. Plus performant, le nouvel ensemble interviendra sur la compétence eau potable, pour les missions de production et de distribution, sur 31 communes, soit 93 183 habitants au total. 

La future entité conservera le nom et l’identité visuelle actuels de Roannaise de l’Eau et le siège sera basé 63 rue Jean Jaurès à Roanne. Les équipes de ces quatre structures partagent la même mission au service de l’eau. Il ne fait aucun doute que les valeurs qui les animent et leur expertise leur permettront de faire de cette fusion un succès.

L’arrêté de périmètre signé par le Préfet de la Loire

La fusion entre les quatre syndicats franchit un cap avec la notification de l’arrêté du projet de périmètre le 7 mars 2019 par le Préfet de la Loire. A partir de ce jour, les 31 communes et les quatre syndicats concernés disposent de trois mois pour délibérer sur le projet de périmètre. 

L’année 2019 s’annonce donc chargée pour préparer les futures étapes de déroulement de cette fusion, d’un point de vue organisationnel notamment.