L'eau, notre métier

Vous êtes ici : Compétences >

Eau potable

Roannaise de l'Eau produit et distribue l'eau potable jusqu'au robinet des consommateurs situés sur les communes ayant adhéré à cette compétence (particuliers, entreprises, artisans, commerçants, équipements publics...).

+Chaque goutte compte

En moyenne, un français consomme 148 litres d'eau potable par jour, cela représente une consommation annuelle de 120 m3.

L'eau est une ressource précieuse, préservons-là !

10 conseils pour économiser l'eau

9272848690_38_adobestock_148964677.jpg

A la maison comme au jardin, voici les bons gestes pour réduire ma consommation d’eau :

A la chasse aux gaspillages :

1. J’évite de laisser couler l’eau inutilement. Fermer le robinet pendant le brossage des dents permet d’économiser plusieurs dizaines de litres d’eau.
2. Je traque les fuites d’eau : relever le compteur le soir avant d'aller se coucher et comparer avec la valeur affichée le lendemain matin (sans consommer d’eau pendant la nuit). Si la valeur a évolué, cela signifie qu’il y a probablement une fuite à réparer sans attendre.
3. J’installe des appareils qui limitent la consommation d’eau : chasse d’eau à double débit, appareils électroménager économes, ...
4. J’équipe mes robinets de mousseurs-aérateurs afin de réguler le débit de l'eau.

Au quotidien :

5. Je prends une douche de 5 minutes plutôt qu’un bain, pour une économie de 50 à 120 L !
6. Je réutilise l’eau de lavage des légumes pour arroser mes plantes.
7. Je ne fais pas tourner mon lave-linge et mon lave-vaisselle à moitié vide.

Au jardin :

8. J’utilise un récupérateur d’eau de pluie pour l’arrosage : un simple bidon raccordé à ma gouttière fera l’affaire.
9. J’arrose le jardin au coucher du soleil pour limiter l’évaporation. Je peux aussi installer un système de goutte à goutte.
10. Je bine la terre pour espacer les arrosages et je paille des plantes pour conserver l’humidité du sol.

 

Économiser l'eau, c'est bien. La préserver, c'est encore mieux !

Retrouver tous nos conseils pour limiter la pollution de l'eau lorsque nous la consommons : Les bons gestes

 

Famile ECO / Famille GASPI

 

 Économiser 30% de sa consommation, c'est possible, tout en conservant un même confort... mais en réduisant sa facture ! Sans compter qu'économiser l'eau c'est aussi économiser l'énergie nécessaire pour la chauffer. 

+De source sûre !

Origine et captages

Les eaux brutes utilisées pour produire l'eau potable ont différentes provenances :

Il s'agit tout d'abord des rivières la Tâche, le Rouchain, les Crêches et l'Avoine qui prennent leur source dans les tourbières des Monts de la Madeleine. Elles serpentent entre les forêts et prairies et alimentent nos deux barrages, le barrage du Chartrain, situé sur la commune de Renaison, et celui du Rouchain sur la commune des Noës. Les eaux de ces barrages sont ensuite traitées dans notre usine de traitement d'eau potable située au pied du barrage du Rouchain.

Une tourbière, qu'est-ce que c'est ?

Les tourbières sont des zones humides très fragiles qui abritent des espèces animales et végétales rares et protégées. 
Elles participent activement à l’équilibre hydrologique et biologique de notre région. En effet, les végétaux, essentiellement constitués de sphaignes (mousses), agissent comme une éponge : ils retiennent l’eau en périodes d’inondation et la redistribuent en périodes de sécheresse. Véritables réservoirs naturels d’eau, ils assurent également un rôle de filtration et d’épuration de l’eau.
Enfin, les tourbières ne couvrent que 3% de la surface de la terre mais stockent deux fois plus de carbone que les forêts qui couvrent 30% de la surface terrestre.
Les tourbières remplissent ainsi des fonctions essentielles pour le maintien des équilibres écologiques, pour la régulation de la ressource en eau et pour la lutte contre le réchauffement climatique. Leur préservation est donc primordiale.

Découvrez ci-dessous la visite virtuelle du site des barrages :

Différents points de captage de sources alimentent également certains abonnés :

  • Source Bois Tor et Source Les Gonnauds à Cherier
  • Font Ribeton et sous Charloton à St Haon le Vieux
  • Source Les Ricoux à Saint Rirand
  • Source des Fonts à Renaison.

Les périmètres de protection

Des périmètres de protection ont été créés autour des points de captage de l’eau destinée à la consommation humaine, conformément à la règlementation (Loi sur l'eau du 3 janvier 1992 notamment). L’objectif de ces périmètres est de protéger et préserver les ressources en eau de toute pollution. Ce sont des espaces réservés dans lesquels les activités artisanales, agricoles et industrielles sont réglementées, voire interdites, par arrêté préfectoral. Ils ont été établis à partir d’études visées par un hydrogéologue agréé en matière d'hygiène publique du département.

 

Point sur les différents périmètres de protection et l’attitude à adopter en fonction du lieu où l’on se trouve :

Périmètre de Protection Immédiat : P.P.I.

Ce périmètre est géré par Roannaise de l’Eau. Ses limites sont établies afin d’interdire toute introduction directe de substances polluantes dans l’eau prélevée et d’empêcher la dégradation des ouvrages. Dans ce périmètre, toutes activités, installations et dépôts sont interdits comme nager, camper, naviguer, escalader, pêcher, déverser, déposer des ordures, faire boire les animaux, circuler avec un véhicule, le stationner ou le nettoyer…). Les seules activités autorisées concernent l’exploitation et l’entretien des ouvrages de prélèvement d’eau et du périmètre en lui-même.


Périmètre de Protection Rapproché : P.P.R.

C’est une zone plus vaste que le PPI; pour les barrages du Chartrain et du Rouchain cela correspond à une bande de terrain s'étendant à environ 600m de la ligne de plus hautes eaux. Dans ce périmètre toute activité susceptible de provoquer une pollution est interdite ou soumise à prescription particulière (ex une ferme est obligatoirement en exploitation biologique, pas d’exploitation de minerai…). Les interdictions imposées dans cette zone (pesticides, agriculture non biologique..) permettent de garantir la bonne qualité de l'eau prélevée.


Périmètre de Protection Eloigné : P.P.E.

Son objectif est de prévenir la migration des polluants vers le point de captage. Cette zone est définie quand il existe un risque potentiel de pollution de la ressource par certaines activités malgré l’éloignement au captage. Le P.P.E correspond à l’ensemble du bassin versant d’alimentation des barrages, il appelle à la vigilance de l’administration et des promoteurs de projet  sur les risques que certains aménagements pourraient engendrer. L’arrêté préfectoral d’autorisation de prélèvement et d’institution des périmètres de protection fixe les servitudes de protection opposables aux tiers par Déclaration d’Utilité Publique(D.U.P).

Toutes les D.U.P. des captages d’eau potable de Roannaise de l’Eau sont disponibles ci-dessous.

+Potabilisation

L'eau des barrages, très douce et faiblement minéralisée, est traitée dans l'usine d'eau potable de Roannaise de l'Eau située au pied du barrage du Rouchain à Renaison.

Pourquoi traiter l'eau ?

Une eau potable est une eau que l’on peut boire sans risque pour la santé. Or toutes les eaux de la nature ne sont pas bonnes à boire. Pour pouvoir être consommée sans danger, l’eau doit donc être traitée.

Avant tout, l’eau brute (eau avant traitement) doit répondre à des exigences précises en matière de qualité.

Ensuite, cette eau subit un traitement conformément aux normes de potabilité définies dans le décret 2001-1220 du 20/12/2001 (décret relatif aux eaux destinées à la consommation humaine, désormais intégré au Code de la Santé Publique). Le traitement est ajusté en permanence en fonction des analyses effectuées sur l’eau brute.

Le traitement de l'eau potable

Roannaise de l'Eau dispose d'une usine de traitement d'eau potable située à Renaison, d'une capacité de traitement de 40 000 m3/jour.
Mise en service en novembre 2014, elle remplace l'ancienne usine qui datait de 1971. Ce nouvel équipement a été conçu de sorte à satisfaire les besoins en eau potable actuels et futurs, estimés à l'horizon 2028 à 35 000 m3/jour en situation moyenne. Ces besoins intègrent. les demandes d'autres structures publiques pouvant solliciter Roannaise de l'Eau à certaines périodes de l'année.
De même, sa conception répond  totalement aux objectifs fixés en terme de sécurisation et de qualité.


Une usine avec un bilan énergétique neutre : une première en France !

La construction de l'usine a intégré l'installation d'une turbine par barrage pour produire de l'hydroélectricité.
La force de la chute d'eau actionne une turbine qui crée une énergie mécanique. Cette turbine est reliée à un alternateur qui produit de l'électricité.
La production électrique de ces turbines représente un faible coût d'exploitation, mais surtout couvre intégralement les dépenses énergétiques de l'usine, c'est à dire 950 000kWh/an (soit la consommation annuelle de 160 maisons).
Notre usine est ainsi l'une des premières en France à présenter un bilan énergétique neutre.


Découvrez son fonctionnement et le traitement de l'eau potable avec notre film animé. Bidibulle sera votre guide !

+Distribution

Roannaise de l’Eau assure la distribution de l’eau potable jusqu’au robinet des roannais, mais aussi la gestion et la maintenance des réseaux (canalisations, vannes, etc.) et l’installation des nouveaux branchements.

Réservoirs de stockage

Une fois traitée, l'eau potable est dirigée vers 18 réservoirs de stockage situés sur plusieurs communes du roannais, en attendant d'être distribuée jusqu'au robinet du consommateur.

Cette capacité de stockage représente 30 000 m3.

Distribution

L'eau des réservoirs est ensuite distribuée gravitairement jusqu'au robinet, via des canalisations d'eau potable. Le réseau de distribution est dit gravitaire lorsque le point de départ de l'eau est à une hauteur suffisante par rapport aux habitations pour pouvoir desservir la population par simple utilisation de la pente.

 

Un rendement de réseau de bon niveau : 90% en 2017

Roannaise de l'Eau dispose d'une équipe de techniciens chargés de l'entretien et la surveillance des canalisations d'eau potable.
L'une des préoccupations du syndicat porte sur le maintien du bon rendement de notre réseau d'eau potable afin d'éviter tout gaspillage et ainsi préserver la ressource en eau.

La première démarche consiste à traquer les fuites sur le réseau. Pour cela, nos techniciens effectuent le suivi des débits nocturnes pour s'assurer de l'absence d'évolution "anormale". Par ailleurs, notre réseau est équipé d'appareils de détection qui "écoutent" les canalisations et nous alertent de tout bruit suspect pouvant provenir d'une fuite potentielle. La combinaison de plusieurs paramètres permet, par une analyse du bruit de fuite, de la détecter et la localiser.

Le fait de disposer d'équipements performants est aussi l'un des garants du bon rendement de notre réseau. Ainsi, 0,6% du réseau d'eau potable est renouvelé chaque année.

Enfin, Roannaise de l'Eau attache une importance à la fiabilité des données relatives à la quantité d'eau distribuée et celle enregistrée au compteur, car c'est de ces données que découle l'analyse du rendement du réseau. C'est pourquoi nous veillons à la bonne adéquation des compteurs à nos différentes catégories de consommateurs et que nous avons engagé une démarche de changement systématique des compteurs vétustes depuis 2014.

En chiffres

24 596 abonnés en eau

4 990 450 m3 d'eau vendus

40 000 m3/jour de capacité de traitement

642 km de réseau

90% le rendement du réseau
(la moyenne nationale est de 79,6 %)

(données 2017)